DÉCOUVRIR

[NTIC] Maîtriser la Notion de l’Information en Informatique ?

Notion de L’information en Informatique

L’information et son traitement

De prime à bord à ce sujet traitant de l’Information en Informatique, convenons-nous, avant d’entrer dans le vif du sujet, que les NTIC c’est-à-dire, les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication n’ont pour unique vissée que de traiter de l’information, sous quelque forme et/ou quelque nature que ce soit. Et comme vous le constaterez dans les lignes qui suivent, cette section comprend deux sous-sections à savoir :

  1. La notion et le rôle de l’information d’une manière générale et,
  2. La notion ainsi que le rôle de l’information en Informatique.

Avant tout, il nous semble que les deux volets du problème soient indissociables car l’information n’existe pas en dehors d’un cadre socio-économique.

En effet, Les informations traitées par les ordinateurs sont principalement d’ordre social ou ont pour visée d’apporter des solutions aux problèmes que se posent les sociétés dans leur organisation quotidienne. En ce sens, il nous semble que tout est information : Le signal visuel ou sonore, l’expression écrite ou orale, littérale ou chiffrée etc. Toute action humaine se pose sur une certaine quantité d’information. Rappelons ici une partie de la définition proposée par l’Académie Française : « … le support de connaissances humaines et des communications dans les domaines technique, économique et social ».

Définition et Formes :

Au regard de cette réflexion proposée par l’Académie Française, nous pouvons déduire qu’est donc information en Informatique, tout élément de connaissance humaine susceptible d’être codé pour être conservé, traité ou communiqué ; elle peut revêtir diverses formes à savoir : des chiffres, des textes, des images, des sons, etc.

Différents Traitements de l’Information en Informatique :

Il existe quatre principaux types de traitement de l’information en Informatique à savoir :

Le Traitement des Nombres (Chiffres) :

Il s’agit ici de ce qu’on appelle le calcul et l’ensemble des opérations permettant à l’ordinateur ou à tout autre dispositif de cet univers de calculer des grandeurs, lesquelles grandeurs peuvent être soit numériques (nombres), soit analogiques (valeurs variables, intensité, tension).

On appelle Centre de calcul, un ensemble de ressources humaines et matérielles indispensables pour ce genre de traitement. Et les traitements dits informatiques, font partie de ce centre de calcul.

Le Traitement de Texte :

C’est l’ensemble des techniques de saisie (frappe au clavier), de transformation (mise en forme et mise en page) et de transmission (vers différents dispositifs), du texte mis à la disposition de l’opérateur. Le Traitement de Texte occupe une place de choix dans ce qu’on appelle la Bureautique et le Secrétariat de Direction au sein de diverses entreprises et institutions.

Le Traitement d’Images (fixes comme mobiles) :

C’est l’ensemble des techniques de capture d’images, fixes ou animées, sous forme numérisée ou digitalisée. Ces techniques se proposent d’améliorer la présentation de l’image : soit que cette image est floue, soit qu’elle est dégradée, soit encore que ses contrastes ne sont pas équilibrés. Ces techniques permettent aussi d’obtenir de « nouvelles images », des images numériques ou électroniques.

La Synthèse de Son ou le Traitement de Son :

Il s’agit ici des techniques visant à reproduire artificiellement des sons, y compris la voix humaine, dans ce qu’on appelle « La Synthèse de la Parole » au moyen des dispositifs appropriés dans le but de permettre un dialogue entre l’ordinateur et son usager.

Soit l’ordinateur restitue le message en assemblant les mots préalablement enregistrés, soit qu’il le restitue à partir des phonèmes (sons élémentaires) dont il aura étudié et analysé la fréquence, la durée, l’intensité, les timbres ou la puissance.

L’information et l’ordinateur :

Le Mode de Fonctionnement de l’Ordinateur :

Le premier constat est que les ordinateurs, en tant que machines créées par l’homme, ne comprennent pas notre langage articulé. Le seul qu’ils comprennent est celui qui fonctionne en mode « TOUT » ou « RIEN », c’est-à-dire celui qui signifie la présence ou l’absence d’un signal électrique. Dans cette logique, les états intermédiaires n’existent pas.

De ce qui précède, on peut comprendre ou déduire que les ordinateurs fonctionnent comme un interrupteur électrique dans lequel, ou bien il laisse passer le courant, ou bien il ne le laisse pas passer du tout.

Puisque l’ordinateur est principalement formé de semi-conducteurs (diodes, transistors, circuits intégrés) qui travaillent eux-mêmes sous ce mode, il ne connaîtra que la présence d’un signal « 1 » ou l’absence de ce dernier « 0 » ; il fonctionnera donc à partir des divers arrangements de ces deux états électriques. Ce langage, le seul compris par l’ordinateur, est celui qu’on a pris l’habitude d’appeler « la Codification Binaire de l’Information ». Ici, les données sous forme alphanumériques ou les données numériques seront transformées, à l’aide de ce qu’on appelle Interprètes, dans ce binaire pour être traitées selon la logique du programme d’application utilisé.

Origine et Définition du BIT :

En guise de rappelle, c’est à SHANNON que nous devons la définition du BIT (Binary Digit) en 1938, comme étant « la plus petite unité d’information en code binaire utilisée par les ordinateurs ».

Pris isolément, en traitement ou en stockage de l’information, un seul bit a peu de signification ; mais regroupés ensemble, ils forment soit un « Quartet » soit un « Octet ».

A cet effet, retenons que quatre bits forment un demi-octet (le Quartet) tandis que huit bits forment un Octet traité par l’ordinateur en une fois.

Il existe 256 combinaisons possibles de 1 et 0.

Le Traitement de l’Information :

Pour mieux comprendre la notion précédente développée dans le point 5.2.2., il nous suffit de prendre un exemple. Le nombre « 194 » en Système Décimal (base 10), se présente comme suit en Système Binaire (Base 2) :

Notion de l'Information

Comme on peut le remarquer ci-contre, nous venons de convertir deux systèmes de numération à savoir : le Système Décimal (Base 10) en Système Binaire (Base 2) afin d’expliciter la façon dont l’ordinateur procède pour traduire notre langage articulé en langage machine qu’est le Binaire. En d’autre terme, c’est par cet octet que l’ordinateur comprend le nombre décimal (base 10) 194.Retenons enfin qu’ici la conversion de ces deux systèmes de numération s’effectue par une division successive par 2 jusqu’à trouver un quotient nul. Et le résultat se lit du dernier quotient au premier comme le montre la figure ci-contre à gauche. Ce qui nous pousse à aborder le chapitre traitant des Systèmes de Numération.

Questions relatives à cette matière

  1. Qu’ont pour visée les informations traitées par l’ordinateur ? De quel ordre sont-elles ? Pourquoi ?
  2. Définissez l’information Informatiquement parlant ?
  3. Citez les différentes formes que peut revêtir une information en Informatique ?
  4. Parlant du Traitement de l’information en Informatique, en quoi consiste :
  5. Le Traitement des nombres (Chiffres) ?
  6. Le Traitement de Texte ?
  7. Le Traitement d’images ?
  8. La Synthèse de Son ou le Traitement de Son ?
  9. Selon la théorie, les ordinateurs ne comprennent pas notre langage articulé. Dites en explicitant en quel mode fonctionne le seul qu’ils comprennent ?
  10. En Informatique, par quoi sont symbolisées la présence et l’absence d’un signal ?
  11. Comment s’appelle le seul langage compris par l’ordinateur ?
  12. Ne comprenant pas notre langage articulé, comment l’ordinateur parvient-il à communiquer avec l’homme ?
  13. A qui devons-nous et en quelle année la définition du BIT ?
  14. Comment le définit-il ?
  15. Que représentent : Un quartet ? Un octet ?
  16. Comment s’effectue la conversion d’une base à l’autre ; ici, du Décimal en Binaire ?

Ce qui nous introduit à la notion du Système de Numération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer